Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Il ne pleuvait plus depuis trois semaines. Les ornières laissées par les roues des camions dans la terre rouge et gorgée d’eau devenaient dures comme du béton. Le camion se balançait comme un ivrogne en secouant les deux hommes dans la cabine et, malgré les fenêtres ouvertes, ils étaient en nage. L’air était suffocant.

Meg is hallgathatod:

Des deux côtés de la route étroite, la brousse. Des arbustes chétifs, des arbres tendant leurs bras noueux aux feuilles couvertes de poussière et de l’herbe d’éléphant serraient comme un mur le GMC au moteur hurlant. Ce mur s’interrompait de temps en temps quand apparaissaient les cases abandonnées d’un village.

Le chauffeur s’accrochait à son volant pour diriger son camion et éviter si possible les trous trop profonds.

— Ce n’est pas ici, si loin de tout, qu’il faut casser quelque chose, hurla son compagnon accroché au montant de la portière. Il serrait sa mitraillette entre ses cuisses.

Ils traversaient une région pas tout à fait pacifiée. Sur des centaines de kilomètres à la ronde il n’y avait au bord de la route que des villages brulés et vides de leurs habitants disséminés loin dans la brousse. Derrière eux, la ville était loin, à plus de 200 kilomètres et leur but, Kabalo, se cachait loin devant au bord du Lualaba.

— N’aie pas peur, marmonnait Rochefort, le chauffeur. Dans le civil, c’était un chauffeur de taxi bruxellois et maintenant, il conduisait un camion de l’armée, presque vide à part 400 litres d’essence, sur des routes infectes, habillé en tenue léopard.

Ils étaient partis seuls, à six heures du matin, au lever du soleil, sans être accompagnés par des soldats, contre l’avis de tout le monde. Ils ne rencontrèrent personne sauf une fois. De loin, ils aperçurent, alignés au bord de la route, une demi-douzaine d’hommes en haillons portant des arcs et des flèches et un poupou. Un fusil de fabrication locale formé d’un tuyau de plomb enchâssé dans du bois et bricolé pour ressembler à un fusil. Un engin terriblement dangereux pour le tireur parce qu’il éclatait sur le visage au moment du tir.

Ces rebelles avaient entendu le hurlement du moteur et ils restaient immobiles au bord de la route en regardant fascinés l’approche du camion tanguant comme un bateau ivre. Ils ne bougeaient pas.


1. rész
2. rész
3. rész
4. rész

Francia-magyar párhuzamos, teljes változat.

A felolvasó használata

A honlapon található francia nyelvű szövegeket a beépített program felolvassa, ha kijelölöd a szöveget az egérrel. Ha nem tudod hogyan kell, nézd meg ezt a videót: 

Bíró Ádám könyvei

Vive la langue française!

Oublie ton passé,
qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent
pour que ton Futur
soit Plus-que-Parfait !

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó