Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

 

C’est des œuvres les plus importantes de la période précoce de l’association des artistes de Vienne, la Secession, symbolisée par le nom de Gustav Klimt que le Musée des Beaux Arts présentera une sélection.

Le noyau de cette exposition est composé par des œuvres, avant tous dessins et œuvres graphiques multipliées de l’Albertina de Vienne, complété par d’autres dessins et certaines peintures majeures provenant des collections publiques et privées en Suisse, aux États-Unis et au Japon. Le public retrouvera également des œuvres de la collection du Musée des Beaux Arts : des œuvres des membres du mouvement Secession et celles des artistes étrangers contemporains qui ont eu un impact sur les artistes viennois.

Cette importante exposition s’intègre dans la série d’expositions du Musée des Beaux Arts dont la vocation est de donner l’image la plus complète possible de la formation de l’art moderne. Après les expositions consacrées à l’œuvre de Gustave Moreau, d’Alfons Mucha et de Ferdinand Hodler et l’exposition intitulée de Degas à Picasso, cette exposition présentera un des chapitres importants du renouveau des arts à la fin du 19ème et au début du 20ème siècles.

Avec certains de ses amis il crée le 3 avril 1897 un journal intitulé "Ver Sacrum" (Printemps Sacré), avec l'ambition de créer un édifice consacré aux arts. Il participe la même année à la fondation de l'Union des artistes Figuratifs, appelée la "Sécession viennoise" avec dix neuf artistes de la Küntlerhauss de Vienne. Il devient le président de cette association, dont l'objectif est de réformer la vie artistique de l'époque et de réaliser des œuvres d'art qui élèvent "l'art autrichien à une reconnaissance internationale à laquelle il aspire".

Il s'agit aussi de combler le fossé entre les arts dit "mineurs", de rapprocher les objets utilitaires et les objets d'art, de transformer le monde au moyen des arts. Les arts doivent éveiller les consciences et s'éloigner de toute compromission avec l'art et l'académisme établis. Cette fondation est en quelque sorte la réponse au mouvement "Art Nouveau" en France et au "Jugendstil" qui se développe en Allemagne. Le magazine "Ver Sacrum" devient le moyen d'expression de la "Sécession", et le porte-parole de cette volonté de changer le monde, tandis que Joseph M. Olrich parvient à réaliser cet édifice dédié aux arts et souhaité par Klimt, pour donner aux jeunes artistes figuratifs un lieu permanent d'exposition pour leurs œuvres.

Le trait le plus caractéristique des premières années de ce mouvement est le radicalisme de certains artistes, en particulier Klimt, qui a eu un fort impact sur l’évolution de la totalité de l’association. Les symptômes de ce phénomène sont multiples et vont de la modification du style, des goűts et des rapports à l’art international, à l’autoreprésentation ‘programmée’ et aux textes à vocation pédagogique ; parallèlement à cette évolution, la terminologie des critiques d’art, souvent nommés « compagnons de guerre » et les critères du jugement ont également et continuellement changé.

Le concept de cette exposition et le choix des œuvres exposées ont été motivés par la recherche des raisons de ce radicalisme ainsi que par le souci de présenter la « jeune » Secession dans l’histoire même.

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó