Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

« L'Holocauste est notre plus grand traumatisme national », a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères János Martonyi lors d'une conférence internationale sur l'antisémitisme organisée par l'institut Tom Lantos à Budapest.  Ce n'est pas la première fois que des dirigeants hongrois acceptent la responsabilité de l’État dans l'Holocauste qui a coûté la vie à plusieurs centaines de milliers de personnes en Hongrie pendant la seconde guerre mondiale. Mais avec ces mots aussi explicites, ce discours du Ministre des Affaires Étrangères est historique.

Janos Martonyi au Parlement hongrois

L'Holocauste en Hongrie a été commis par des Hongrois contre des Hongrois, les auteurs et leurs victimes étaient tous deux Hongrois. Et croyez-moi, c'est notre plus grand traumatisme national, nous devons vivre avec, nous devons y faire face. Alors qu'allons-nous faire ? Que pouvons-nous faire ? La première chose, c'est d'accepter et de reconnaître sa responsabilité.

Le discours prononcé en anglais au parlement par le Ministre János Martonyi :
{youtube}

{/youtube}

Mardi, le vice-Premier ministre et ministre de la Justice Tibor Navracsics avait prononcé un discours d'ouverture tout aussi marquant : s'adressant au nom du gouvernement, du pays et de la nation, Tibor Navracsics a affirmé que l’État hongrois porte aussi la responsabilité de l'Holocauste.

Après la transition politique en 1990, lorsque la question de l'Holocauste a été mise sur la table, ce fut un choc pour la société hongroise de faire face à la réalité de la responsabilité de l'État, a-t-il rappelé, expliquant que sa génération avait appris à l'école que « les fascistes de l'amiral Horthy » et non pas l’État hongrois avaient été responsables de l'Holocauste. Il a fallu attendre 1990 pour que la société hongroise apprenne que l’État s'était en fait retourné contre son propre peuple, et avait même prêté main forte dans l'extermination, a dit Navracsics.

"Mais nous avons appris du passé et nous savons maintenant précisément ce qui s'est passé ici", a déclaré Navracsics.

"La France n'a pas d'excuses à donner" - François Mitterrand

Ceci rappelle le discours prononcé par le Président Jacques Chirac, nouvellement élu, au Vélodrome d'Hiver le 16 juillet 1995 dans lequel il avait reconnu la responsabilité de la France dans la déportation de Juifs (vidéo 1), rompant avec la doctrine officielle selon laquelle la France ne pouvait être tenue responsable des actes du gouvernement illégitime de Vichy (vidéo 2).

{youtube}

{/youtube}

{youtube}

{/youtube}

Source: hu lala

Eredeti cikk

Hozzászólás (Facebookkal)

Ismert bűnözőt szöktettek meg helikopterrel egy francia börtönből – közölte az AFP hírügynökség a...
„Franciaország magyarországi nagykövete támogatja Orbán Viktort" címmel jelent meg a Mediapart...
Többek között homoszexuális, transzvesztita fekete táncosokkal mulatott a Zene Ünnepén Emmanuel...
C'est voté. Le Parlement hongrois rend l'aide aux migrants passible de poursuites pénales. Et de...
Kezdő szinttől bármilyen típusú és szintű nyelvvizsgára, érettségire, üzleti és állásinterjúkra,...
Qui va encore nous faire croire que le livre est mort, tué par internet? Rassurez-vous, le livre...
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó