Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

A moins d’une semaine des élections, le Chef de l’Etat hongrois, Viktor Orbán, s’apprête –intra muros- à forger son nouveau gouvernement : le ministre de l’Administration Publique et de la Justice, Tibor Navracsics, aurait déjà un nouveau remplaçant en la personne de l’actuel ambassadeur de Hongrie en France, M. László Trócsányi.

Les rumeurs vont bon train à quelques jours des élections du 6 avril : la plus récurrente étant celle d’un remaniement gouvernemental, une fois les élections en poche. Bien que M. Orbán ne se soit pas directement prononcé, de nombreux bruits de couloirs font état de la volonté du Premier Ministre d’effectuer des changements structurels ; la rumeur la plus persistante étant celle du remplacement du poste occupé par M. Navracsics rapporte le site magyarophone d’informations en ligne, Index.hu.

D’après une autre rumeur tenace, Navracsics obtiendrait le poste de secrétaire d’Etat aux Affaires européennes. On ignore encore les détails. Quoi qu’il en soit, il est presque certain que le ministre sera remplacé par un autre membre du Fidesz-KDNP et la personne la plus appropriée, d’après plusieurs sources proches du gouvernement, serait l’ambassadeur de Hongrie en France, László Trócsányi.

D’après le quotidien en ligne Index.hu, l’une des principales raisons du départ de M. Navracsics est lié au fait que son ministère de l’Administration Publique et de la Justice sera sans aucun doute « restructuré »… perdant de facto une part non-négligeable de son budget. L’actuel ambassadeur de Hongrie en France, le professeur et juriste László Trócsányi, semble être un candidat idéal : membre fidèle du Fidesz, il a notamment été ambassadeur de Hongrie auprès de l’UE à Bruxelles (de 2000 et 2004). En 2007 il fut élu membre de la Cour Constitutionnelle ; sa nomination – en tant qu’ambassadeur de Hongrie en France – date du nouveau mandat du Fidesz.

Il n’est cependant nullement question de restructurer l’ensemble du cabinet gouvernemental : plus tôt cette année, lors d’une réunion extraordinaire en janvier, le Premier Ministre hongrois avait fait part de sa volonté, suite aux élections du 6 avril, de maintenir les postes de ses « favoris » : à savoir les ministres Sándor Pintér (ministre de l’Intérieur) et Mihály Varga (ministre de l’Économie « nationale »).

> Eredeti cikk <

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó