Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

„La raison d’être du  Festival „Passerelles en Europe” est de nous faire goûter aux saveurs de tel  ou tel pays d’Europe...  Et bien, s’agissant de saveurs, c’est la France qui me vient immédiatement à l’esprit. Tout d’abord, peut-être, par son Beaujolais, ce vin rouge à déguster avec un bon fromage... Car, comme l’on sait, la France offre plusieurs centaines de fromages différents! Ou encore avec une délicieuse soupe de poissons accompagnée de cette inimitable baguette.

Pourquoi les Français ont-ils un goût si raffiné pour tout, tout ce qui sort du commun, et qu’ils nous présentent avec un tel art?

Il en va ainsi de la littérature, et je ne saurais que recommander à celles et ceux qui apprennent le français de lire et d’apprendre par coeur quelques poèmes de Paul Verlaine .

Et, bien sûr, la musique qui regorge de couleurs et d’harmonies toutes en finesse, à l’instar de la gastronomie et de la poésie!”

C’est  par ces mots que le chef  hongrois Iván Fischer présente dans une brève vidéo le festival „Passerelles en Europe” (Európai Hídak) dont la France sera cette année (saison 2016-2017) le pays invité. Une manifestation  destinée à jeter un pont entre les différents pays et peuples d’Europe pour une meilleure connaissance mutuelle et une plus grande tolérance à travers la musique. Une manifestation conjointement organisée par l’Orchestre du Festival de Budapest („BFZ”, fondé par I.Fischer) et le Palais des Arts, sous l’égide de son directeur Csaba Káel (Müpa).

Le Palais des Arts de Budapest/L’auditorium Béla Bartók (Crédit photo: Müpa)

Qui, mieux qu’Iván Fischer, saura nous en décrire l’esprit ? „La famille européenne, cela signifie que chacune et chacun, sommes d’importance égale, toutes et tous tout autant dignes d’amour et de se voir offrir une égalité de chances. Il n’existe aucune différence entre nos peuples, ni par la nationalité, ni par la religion, ni par notre couleur de peau, ni par notre origine. Nous sommes toutes et  tous des êtres humains, membres d’une même famille” (Iván Fischer, mot d’introduction au programme (*))

 

Iván Fischer. (Crédit photo: I.Fischer/BFZ)

Un programme riche, comme on en jugera par le bref récapitulatif donné en annexe. Riche.. et varié. Associant, outre les concerts classiques,  peinture et photographie (Toulouse-Lautrec, Lucien Hervé) au jazz (Michel Legrand), à des ensembles de musique rom (manouche) et de chansons (J.Greco). Pour ce qui est des concerts, ceux-ci présenteront entre autres tout autant des oeuvres de musique baroque (Campra) que du XXème siècle (Debussy, Ravel, Dutilleux) et de musique contemporaine. Le tout dans le cadre somptueux  du Palais des Arts (Müpa), probablement l’un des ensembles les plus réussis d’Europe en matière de théâtre (danse) et de musique.

Une occasion à ne pas manquer pour nos amis qui auront la chance de se trouver prochainement  à Budapest. Et.. pour ceux qui ne le pourront pas, un petit lot de consolation: l’orchestre du Festival se rendra, dans le cadre d’une tournée européenne,  à Genève et Paris (salle de la Philharmonie) les 9 et 10 mars prochains pour y donner sous la baguette d’Iván Fischer deux concerts Beethoven, Mendelssohn et Mahler (**)

A bon entendeur (au sens propre..), salut!

(A signaler également à cette occasion: une étroite collaboration entre les membres de l’Orchestre, les responsables du Palais des Arts et les élèves du Lycée français Gustave Eiffel de Budapest. Présentée dans ces colonnes – article du 6 juin 2016) 

PW-3 sept. 2016

(*) „Az európai család azt jelenti, hogy minden ember egyformán fontos, mindenki egyformán szerethető, mindenki egyforma esélyű. Nincs semmi különbség se nemzetiség, se vallás, se bőrszín, se származás miatt. Emberek vagyunk valamennyien, családtagok.”

(**): le 9 à Genève: symphonie italienne, le Chant de la Terre et le 10 (Philharmonie de Paris): le Chant de la Terre, précédé de la 1ère symphonie de Beethoven.

 

PROGRAMME (fin septembre au Palais des Arts)

21: - Expositions Toulouse-Lautrec et Lucien Hervé (photographe)

      - Concert  Michel Legrand.

22: - Concert de musique baroque (Campra, Rameau, J.F. Rebel),

               Chantal Santon-Jeffery, soprano, Hervé Niquet, direction.

23:  - Krisztián Gergye et son ensemble „Quand Toulouse-Lautrec se met à a danse” (soirée humoristique de danse, évocation du Montmartre des années 1900)

      - Impressions de Paris: concert Debussy-Satie, Ravel, Dutilleux (BFZ, I. Fischer)

24  - Impressions de Paris (programme du 23)

24: - Stravinsky, l’Histoire du Soldat

      - Parno Graszt, Latch Drom, musique de jazz manouche

      - Trio Tamara Mozes (pianiste-chanteuse): jazz

      - „La Gâpette”, bal musette, manouche

      - Paris Combo: Belle du Berry et son ensemble: revue rétro (chant et danse)

25: - Ensemble „Les Alouettes”, musique populaire d’Auvergne et du Limousin

      - „Nouvelles vagues de France” (musique contemporaine: Dutilleux, Gérard Grisey, Gérard Aperghis 

                 dir. G.Aperghis)

26: - Transaction, soirée littéraire franco-hongroise

       - Concert Debussy-Satie, Ravel, Dutilleux (BFZ, I. Fischer)

27: - Jean-Luc Ponty, violoniste de jazz

28: - Juliette Greco, „Merci” (*)

             (*): récital dont la tenue n’est encore certaine, J. Greco, âgée de 89 ans, venant d’ajourner une tournée en France  pour raisons de santé.

 
A peine rentrés d´une tournée chaleureusement accueillie aux...
A peine retombées les fusées du feu d´artfice, au demeurant...
Ce lundi 19 août, Angela Merkel s´est rendue à Sopron, ville...
Le 20 août, les Hongrois vont célébrer leur fête nationale. Le temps...
Trottinettes électriques : mieux vaut s'assurer ! – Jobb lenne...
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó