Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Egy francia Magyarországon - Pierre Waline blogja

Francia születésű, nyugdijas vagyok, Pesten élek. Szeretek itt élni, szeretem Magyarrszágot, a nyelvet, a kultúrát, de jó néha hazamenni Párizsba is. Szeretem a klasszikus zenét. Fontos számomra a kommunikáció, meg a harc az intolerancia és a rasszizmus ellen.

Bof....
Déteste par dessus tout l'intolérance, le nationalisme et le racisme, encore trop répandus...
Mindenek elött a nacionálzmus, az intolerancia és a racizmus ellen szeretnék küzdeni, amelyek sajnos tul gyakori jelenségek a mai világban...

Indíts Te is blogot a francianyelv.hu-n!

Les Français qui se rendent en Hongrie sont toujours amusés de constater la fréquence ici du prénom Attila (particularité que les Hongrois partagent avec  les Turcs). Démarche jusque là bien inoffensive, lesdits Attila que je connais étant plutôt de tempérament pacifique. Une mode qui remonte au XIXème siècle où les Hongrois voulaient se forger des ancêtres guerriers avec les Huns. Une parenté depuis remise en cause par les linguistes au profit de l’origine finno-ougrienne des Hongrois. Il s’agit d’un groupe rassemblant quelque 22 millions de personnes parlant une quinzaine de langues dont les principales sont le finnois et l’estonien au Nord, et le hongrois au Centre de l’Europe. Peuples issus d’une longue migration entamée voici quelque 3 à 4000  ans depuis les versants occidentaux de l’Oural pour une séparation en deux princiaples branches (Nord/Bassin des Carpathes) entre 2 et 1000 ans avant notre ère.

A la décharge de mes amis Hongrois, ils me faut leur reconnaître la particularité de se sentir unis autour d’une même origine (du moins sur le principe) cimentée par une langue originale et unique, hermétique au reste du monde. De là un attachement très fort à leur spécificité, à leur "magyarité”, au-delà  même de leurs frontières.  Alors qu’il en va tout autrement pour nous autres Français, rassemblement de peuples tout aussi différents que latins, celtes, normands, germains, italiens, voire issus d’Afrique et d’Asie.

Parisien de naissance, mais résidant à Budapest, je ne me lasse pas d’être surpris chaque fois que je retourne dans ma ville natale.

Si j’évoque ces exemples, c’est parce que j’ai le sentiment - mais je peux me tromper - d’une tendance à nous renfermer dans nos petits mondes nationaux pour y garder en otages (au moins moralement) nos artistes "bien de chez nous”. Ceci en pleine "mondialisation” et à l’heure où la technique (Internet, retransmissions télévisées ) efface frontières et distances.

Lorsque je résidais en Allemagne, nous avions rédigé avec mes collègues un „Guide de la communication” à l’attention des entreprises françaises désireuses de se lancer sur le marché allemand. Petits conseils de ce qu’il faut faire ou ne pas faire lors des négociations avec un partenaire d’outre-Rhin. Une occasion pour étudier les deux modes de comportement et en souligner les contrastes. Sujet bateau assez facile, tant les contrastes nous semblaient flagrants, parfois à la limite du cliché.

Pierre WalineRécemment interrogée sur un danger qui menacerait à terme l’existence de la langue hongroise, la linguiste Klára Sándor répondit sans équivoque par la négative. Une langue parlée aujourd’hui par 14 millions de personnes ne saurait disparaître, même à long terme, seuls les idiomes pratiqués par des populations inférieures à 100 000 personnes pouvant être considérés, selon elle, comme mis en danger dans notre monde mondialisé, anglicisé. Une réponse que nul ne saurait contester: bien évidemment, la langue hongroise a encore de beaux jours, voire de beaux siècles (je touche du bois...) devant elle.

Alors qu’en décembre 1790, Joseph Haydn se préparait à partir pour Londres, Mozart lui déclara: „Vous n’êtes pas fait pour courir le monde,  vous parlez trop peu de langues”. Et Haydn de le rassurer: „Oh! La langue que je parle est comprise dans le monde entier!”.  Ce qui est bien vrai! (1)

Furcsák ezek a franciák! Nagyon erős náluk a királyi hagyomány, amióta kivégezték a királyukat!...
C ´ était l ´ un des monuments les plus photographiés de Budapest. La statue d ´ Imre Nagy, appuyé...
Il est d´illustres inconnus dont le nom ne sera passé à la postérité que par le bon vouloir de...
„Travailler plus pour gagner plus!” Tel est le slogan qui, en Hongrie, revient sans cesse à la...
Si je vous dis 6 décembre, vous me répondrez: „la fête des Nicolas, Colin et Colas, sans oublier...
Les amateurs de cinéma connaissent vraisemblablement la trilogie de Francis Veber sur les...
A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó