Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Pologne – Tandis que la situation des 32 migrants bloqués dans le no man’s land à la frontière polono-biélorusse près du…

The post Critiques de Donald Tusk sur fond d’activisme pro-migrants first appeared on Visegrád Post.

Pologne – Tandis que la situation des 32 migrants bloqués dans le no man’s land à la frontière polono-biélorusse près du village d’Usnarz Górny (Podlachie) continue de s’enliser – les gardes-frontières polonais leur refusant le passage en Pologne et leur collègues biélorusses les empêchant de retourner en Biélorussie – des activistes pro-migrants, encouragés par le militant et cinéaste droits-de-l’hommiste Paweł Kasprzak, ont entrepris, ce dimanche 29 août, de couper les barbelés de la clôture frontalière polonaise.

« Renversons symboliquement ces barrières » 

En raison de ce contexte de crise migratoire où les autorités biélorusses usent manifestement des migrants comme outils de représailles aux sanctions de l’Union européenne suite à la réélection fortement contestée du président Loukachenko en août 2020, le ministre polonais de la Défense Mariusz Błaszczak a décidé de construire une clôture de protection de la frontière orientale polonaise sur le modèle de ce qu’a fait la Hongrie sur sa frontière sud. Jusqu’au vendredi 27 août, les six premiers kilomètres en avaient été mis en place. Or, ce dimanche 29 août, dans la localité de Szymaki, située à une vingtaine de kilomètres au nord d’Usnarz Górny, ainsi que le rapporte le magazine conservateur Do Rzeczy, une dizaine de militants de la Open Dialogue Fondation (Fundacja Otwarty Dialog), menés par l’activiste Bartosz Kramek, se sont approchés de ladite clôture et ont entrepris de la découper à la pince-monseigneur et d’en diffuser les images sur les réseaux sociaux.

Le cinéaste engagé Paweł Kasprzak a notamment relayé ces images sur son compte Facebook en y ajoutant le commentaire suivant :

« Il ne s’agit pas seulement d’un ‘réflexe du cœur’. Il s’agit d’une stratégie délibérée. 13 personnes déterminées et d’un courage impressionnant sont allées faire le plus grand trou possible dans la clôture de Błaszczak.

Ils ne se font pas de grandes illusions sur cette question. Ils y sont allés pour être condamnés pour destruction de biens et violation d’une installation frontalière… », suggérant que le but de cette action symbolique – puisque ne permettant pas directement le passage illégal de la frontière par des migrants – est justement d’exploiter ultérieurement la condamnation pénale attendue pour ces faits délibérés de dégradation de biens publics. De son côté, Bartosz Kramek avait exhorté le quotidien libéral Gazeta Wyborcza à « encourager la destruction des barbelés à la frontière » et présenté son action comme de la « désobéissance civile » : « Allons-y et renversons symboliquement ces barrières – comme le propose le créateur des Citoyens de la République de Pologne, Paweł Kasprzak. Protestons – activement et résolument, dans un esprit de désobéissance civile. Les barrières ne sont que dans les esprits ».

Réaction ferme du gouvernement

Comme on pouvait s’y attendre, les treize personnes – douze Polonais et un Néerlandais – ayant participé à cette action illégale ont été arrêtées peu après par les gardes-frontières polonais et le ministre de l’Intérieur, Mariusz Kamiński (PiS) a déclaré que ceux-ci « supporteront toutes les conséquences pénales de leurs actes […] La situation à notre frontière est absolument inacceptable.

Les auteurs qui ont brisé la clôture ont été arrêtés par les gardes-frontières et encourront toutes les conséquences pénales de leurs actes. Nous réagirons à des actes similaires avec une pleine détermination »,

tandis que le vice-ministre de l’Intérieur, Maciej Wąsik, ajoutait de son côté : « Les gardes-frontières ont arrêté un groupe de 13 personnes en train de détruire les infrastructures à la frontière polono-biélorusse. Parmi les détenus se trouve Bartosz Kramek, qui a appelé à un tel acte dans Gazeta Wyborcza […]

Il n’y aura aucune indulgence pour le soutien à la guerre hybride de Loukachenko. Les auteurs seront présentés au procureur ». 

Tusk critique les « réactions tardives » du gouvernement

C’est dans ce contexte – mais néanmoins avant cette action de dégradation – que l’ancien premier ministre libéral Donald Tusk, président de la Plateforme civique (PO) avait

Source: Visegrad Post

A felolvasó használata

A honlapon található francia nyelvű szövegeket a beépített program felolvassa, ha kijelölöd a szöveget az egérrel. Ha nem tudod hogyan kell, nézd meg ezt a videót: 

Állásajánlatok
Bíró Ádám könyvei

Vive la langue française!

Oublie ton passé,
qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent
pour que ton Futur
soit Plus-que-Parfait !

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó