Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Hongrie – À près de huit mois du scrutin législatif hongrois du printemps 2022, la campagne électorale est désormais pleinement lancée.…

The post Hongrie : l’opposition a lancé sa primaire en vue des législatives du printemps 2022 first appeared on Visegrád Post.

Hongrie – À près de huit mois du scrutin législatif hongrois du printemps 2022, la campagne électorale est désormais pleinement lancée.

Pour essayer de faire chuter le Fidesz de Viktor Orbán, au pouvoir avec une majorité constitutionnelle des 2/3 du Parlement depuis 2010,

une coalition inédite de 6 partis politiques (et de diverses autres personnalités ou formations plus marginales) se présente face au parti conservateur.

Cette coalition, qui s’est progressivement dessinée dès les jours qui ont suivi la victoire du Fidesz en 2018, a été clairement énoncée durant l’été 2020, et ses contours soigneusement élaborés depuis.

Pour mettre en œuvre cette coalition, les partis rassemblés ont décidé de passer par la case de l’élection primaire, sur le modèle américain éprouvé de longue date, et désormais largement exporté en Europe.

Les 6 partis coalisés sont les suivants :

  • le DK (Demokratikus Koalíció ; Coalition Démocratique), parti libéral et européiste dirigé par l’ancien Premier ministre Ferenc Gyurcsány (2004-2009) et son épouse Klára Dobrev, eurodéputé ; longtemps modeste (5% des suffrages en 2018) en raison de la concurrence du MSZP (qu’il a finalement réussi à vampiriser) et la personnalité extrêmement controversée de Ferenc Gyurcsány suite aux événements de l’automne 2006, le DK a fini par percée lors des élections européennes de mai 2019 en devenant le premier parti d’opposition (16% des suffrages exprimés) ;
  • le Jobbik, parti anciennement nationaliste radical (considéré au début des années 2010 comme le parti le plus extrémiste en Europe disposant d’une représentation parlementaire, et souvent accusé d’antisémitisme voire de néonazisme) devenu progressivement centriste à partir de 2016, dirigé depuis début 2020 par Péter Jakab ;
  • Momentum, le mouvement des jeunes libéraux dirigé par András Fekete-Győr ; après une mise en orbite en 2018 (3% des suffrages, pas d’élus), le parti a effectué une belle percée aux européennes de mai 2019 (10% des suffrages, 2 eurodéputés) ;
  • le MSZP, parti socialiste, en net déclin depuis une dizaine d’années, mais qui conserve toujours une représentation parlementaire ;
  • le petit parti Párbeszéd (Dialogue), souvent très modeste dans les intentions de vote, mais dont le codirigeant n’est autre que Gergely Karácsony, le maire de Budapest ;
  • le LMP, parti écologiste représenté au Parlement depuis 2010, en notable déclin depuis 2018.

À ces six formations, on peut également ajouter diverses structures plus modestes, dont notamment le MMM du maire de Hódmezővásárhely, Péter Marki-Zay, pionnier début 2018 de la coalition de toutes les oppositions (Jobbik inclus).

La primaire, dont les parrainages citoyens commencent à être récoltés depuis le 23 août, aura lieu en septembre (tour unique de scrutin pour les 106 circonscriptions uninominales et premier tour pour la désignation du candidat au poste de Premier ministre) et en octobre (second tour de scrutin pour la désignation du candidat au poste de Premier ministre).

L’objectif principal est de présenter des candidatures uniques dans les 106 circonscriptions uninominales (à un tour de scrutin), afin de ne pas répéter la situation de 2018 où la dispersion des candidatures a favorisé le Fidesz, notamment en raison du scrutin à un tour.

 

image Le résultat du scrutin de circonscription des élections législatives 2018 – Photo : Wikimedia / Erinthecute (CC BY-SA 4.0)

Les 6 partis organisateurs de la primaire, ainsi que les structures annexes ou autres députés d’opposition actuellement sans parti, ont ainsi pu présenter ou soutenir différents candidats dans chaque circonscription, et chaque citoyen hongrois qui aura 18 ans en avril 2022 peut voter pour les départager.

7 candidats pour un poste de Premier ministre

En ce qui concerne les candidats au poste de Premier ministre, ils seront finalement 7 à se lancer dans la course : le maire de Budapest Gergely Karácsony (avec le soutien de son parti Párbeszéd, du MSZP et du LMP), le président du Jobbik Péter Jakab, Klára Dobrev (DK), le président de Momentum András Fekete-Győr, le maire de Hódmezővásárhely

Source: Visegrad Post

A felolvasó használata

A honlapon található francia nyelvű szövegeket a beépített program felolvassa, ha kijelölöd a szöveget az egérrel. Ha nem tudod hogyan kell, nézd meg ezt a videót: 

Állásajánlatok
Bíró Ádám könyvei

Vive la langue française!

Oublie ton passé,
qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent
pour que ton Futur
soit Plus-que-Parfait !

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó