Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Article paru dans le Magyar Nemzet le 10 juin 2021. La victoire de Reiner Haseloff marque la défaite d’Angela Merkel et le rejet de sa désastreuse politique Le 6 juin,…

The post La petite Saxe-Anhalt administre une grande leçon first appeared on Visegrád Post.

Article paru dans le Magyar Nemzet le 10 juin 2021.

La victoire de Reiner Haseloff marque la défaite d’Angela Merkel et le rejet de sa désastreuse politique

Le 6 juin, les citoyens du Land de Saxe-Anhalt ont élu un nouveau parlement. Avec ses deux millions d’habitants en tout et pour tout, ce Land est le cinquième en partant de la fin dans le classement par population des Etats-membre de la République Fédérale d’Allemagne, qui compte au total 83 millions d’habitants. Du point de vue du PIB par habitant, avec ses 29 000 euros, Saxe-Anhalt est le tout dernier Land du classement ; à titre de comparaison : dans le Land de Hambourg, qui occupe la première place, le PIB par habitant est de 67 000 euros.

La victoire revient sans conteste à l’Union chrétienne-démocrate (CDU), que le Premier ministre du Land, Reiner Haseloff, a conduit à un résultat de 37,1%, d’après un décompte final encore officieux, tandis que la deuxième place reviendrait à l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), avec 20,8%. Vient ensuite, à bonne distance, la liste de Die Linke (11%), puis les sociaux-démocrates du SPD (8,4%), les libéraux du FDP (6,4%) et les Verts (5,9%). La victoire du parti de Merkel en Saxe-Anhalt est due à son candidat local, qui a les deux pieds sur terre : Reiner Haseloff, sans jamais chercher à entrer en conflit avec la ligne de la chancelière, n’a cependant jamais fait mystère de sa propre position.

Avec un Haseloff à la tête de la CDU, l’Allemagne n’aurait pas toléré l’afflux de clandestins qui a commencé en 2015, pas plus que n’aurait eu lieu un virage énergétique très dangereux pour l’économie allemande, ou que n’aurait été adoptée une politique sociale fondée sur l’imposition de la théorie du genre, et par conséquent nuisible pour les familles ; et les médias allemands du secteur public (comme les chaînes ARD et ZDF) ne diffuseraient pas non plus de propagande de rééducation multiculturaliste : un mets dont les allemands de Saxe-Anhalt – et, en même temps qu’eux, de nombreux allemands d’autres Länder – ont eu, en janvier, plus que leur part. Reiner Haseloff fut alors le seul Premier ministre de Land à mettre le holà à la hausse automatique des redevances télévisuelles. En Allemagne, la taxe imposée aux ménages fournit actuellement à l’audio-visuel du secteur public un budget de huit milliards d’euros, qui lui sert à la fabrication d’une propagande à faire pâlir celle de l’époque communiste. Trop d’argent corrompt : c’est vrai dans le domaine des médias comme ailleurs.

Dernièrement, Haseloff s’est fait remarquer par sa critique du système dit de « frein d’urgence fédéral » dans le domaine des mesures sanitaires. Il n’a pas accepté que son Land peu densément peuplé soit soumis aux mêmes restrictions que les mégapoles populeuses. D’où le respect dont il jouit dans la population du Land – que reflètent ces résultats électoraux. De nombreux Allemands trouvent que sa victoire est bien méritée. Il semble que la vieille CDU – ou du moins son ombre – soit encore parmi nous. La question qui se pose maintenant est de savoir comment ces résultats d’un petit Land vont impacter la campagne des législatives de cette année, et donc la politique fédérale allemande qui en découlera.

A la veille de ces élections, les observateurs se demandaient encore à quel point l’AfD sortirait renforcée du scrutin. Les hypothèses alarmistes, selon lesquelles elle s’approcherait des 30%, voire les dépasserait, se sont avérées fausses. Tout laisse penser que la base électorale stable de l’AfD dépasse les 20%, mais que la politique de Haseloff l’a privée de toute marge de croissance. Il est difficile d’imaginer ce parti, fondé sur un vote protestataire, se laisser expulser à court terme des parlements des Länder – tout du moins, tant que le gouvernement fédéral poursuivra ses politiques de casse et de rééducation. On peut espérer que ces résultats électoraux de Saxe-Anhalt contribueront à la mise en sourdine de ces politiques.

Les Verts devront, en tout état de cause, quitter le gouvernement du Land, pour éventuellement céder leur place à la FDP. Subséquemment, non seulement les arbres de l’écologie ne pousseront pas jusqu’au ciel de Saxe-Anhalt, mais la prolifération de l’idéologie verte pourrait subir

Source: Visegrad Post

A felolvasó használata

A honlapon található francia nyelvű szövegeket a beépített program felolvassa, ha kijelölöd a szöveget az egérrel. Ha nem tudod hogyan kell, nézd meg ezt a videót: 

Állásajánlatok
Bíró Ádám könyvei

Vive la langue française!

Oublie ton passé,
qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent
pour que ton Futur
soit Plus-que-Parfait !

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó