Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Hongrie – László Pesty, cinéaste hongrois et chef de la campagne de collecte de signatures pour l’initiative citoyenne européenne en faveur…

The post László Pesty : « Cette avancée nécessitera des conflits. Nous sommes prêts à relever le défi » first appeared on Visegrád Post.

Hongrie – László Pesty, cinéaste hongrois et chef de la campagne de collecte de signatures pour l’initiative citoyenne européenne en faveur des minorités autochtones européennes : « De telles avancées nécessitent des conflits et une communication honnête, parfois dure. Nous sommes prêts à relever le défi. »

L’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) « Politique de cohésion pour l’égalité des régions et le maintien des cultures régionales » arrive au terme de la phase 2, près d’une décennie après son démarrage.

Comme nous l’avait expliqué le politologue hongrois Attila Dabis, qui est le vice-président du comité porteur de l’initiative, le combat juridique a démarré en 2011. Mais ce n’est qu’en 2019 que la collecte des signatures a pu commencer (un minimum d’un million de signatures collectée en une année est requis, ainsi que le franchissement d’un seuil minimal dans 7 États membres).

La crise du Covid a donné lieu à plusieurs extensions de délais pour la collecte des signatures, et s’arrête le 7 février 2021 à 23h59. Finalement, en plus du million de signatures largement obtenu (en grande partie en Hongrie), ce sont au final 9 pays qui ont dépassé le seuil minimal requis (Espagne, Suède, Lettonie, Lituanie, Slovaquie, Hongrie, Slovénie, Croatie, Roumanie).

Le cinéaste László Pesty, responsables des campagnes irdala.hu (en hongrois) et signiteurope.com (en anglais et autres langues) de soutien à la collecte des signatures, a répondu aux questions du Visegrád Post sur cette initiative visant à obtenir au niveau de l’Union européenne plus de droits pour préserver la culture des minorités historiques européennes – tels que les Sicules, les Bretons, les Corses, les Catalans ou les Basques par exemple.

image László Pesty dans son QG de campagne, à Budapest, préparant des pancartes pour soutenir l’Initiative Citoyenne Européenne dont il dirige la campagne de collecte de signatures. Janvier 2021. Photo : Visegrád Post

Visegrád Post : La fin de semaine dernière, vous avez réussi à atteindre le seuil du septième pays. Comme vous aviez déjà le million de signatures, votre initiative citoyenne européenne (ICE) est désormais valable. Comment cela s’est-il passé, quel pays vous a fourni le plus grand nombre de signatures ? Comment expliquez-vous ce succès dans ces sept pays ?

László Pesty : La défense des minorités nationales est un mouvement très vivant dans toute l’Europe. Il s’agit d’un effort laborieux et continu. Notre succès ne réside pas dans la propagation d’une raison expliquant l’importance de l’initiative. Le défi consistait à établir divers canaux de communication, tant en ligne que de manière traditionnelle. Ce n’est pas seulement notre défi personnel ; ce phénomène est le véritable dilemme des minorités nationales. Il y a une crise sociale de grande ampleur. Les décideurs de l’UE ont le pouvoir législatif d’apporter une solution. Le chaînon manquant est la communication. Notre principale réalisation fut d’amplifier les voix de ceux qui n’étaient pas entendus. C’est l’objet premier de toute initiative citoyenne européenne.

Notre action a été relativement facile dans la région de Transylvanie en Roumanie. Notre équipe comprend de nombreux Transylvains. La Hongrie, bien sûr, est naturellement également en relation étroite avec cette région. C’était là que communiquer leur détresse aura été le plus aisé car nous sommes déjà fortement liés. Les minorités nationales ont de sérieux problèmes dans tous les coins de l’UE, mais il y a des obstacles bureaucratiques à leur articulation. L’Espagne a été un contributeur important en ce qui concerne le nombre de signatures. Les Catalans et les Basques se sont déjà battus pour abolir les barrières et pour établir leurs propres moyens de communication. L’effort requis de notre part était proportionné aux véhicules du discours social disponibles pour la cause et à la flexibilité des acteurs en charge.

Visegrád Post : L’échéance avait été reportée à deux reprises. Comment s’est déroulée l’organisation de l’ICE en cette année 2020 marquée par le Covid ?

Source: Visegrad Post

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó