Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

Article paru dans le Magyar Nemzet le 5 mars 2021. Je fréquente ce merveilleux pays qu’est la Hongrie depuis 1978. À…

The post Vous n’êtes pas les fauteurs de troubles de l’UE ! first appeared on Visegrád Post.

Article paru dans le Magyar Nemzet le 5 mars 2021.

Je fréquente ce merveilleux pays qu’est la Hongrie depuis 1978. À Eger, dans la Vallée de la Belle femme, au Balaton et ailleurs, j’ai fait la connaissance et je suis tombé amoureux de la province hongroise et de ses habitants. Je me suis fait des amis merveilleux à Debrecen et à Balatonfüred. Chez moi, à côté de Leipzig, dans mon jardin, je prépare la goulache dans un chaudron à l’allemande, mais selon la recette d’un ami hongrois. Je suis [en français dans le texte] Magyarország. Dans les années 1980, j’avais un abonnement au Budapester Rundschau, ce qui me permettait, toutes les deux semaines, de me tenir au courant des progrès de la liberté à Budapest. Pour moi, ce sont Imre Pozsgay et Miklós Németh qui ont fait émerger l’espoir de pouvoir un jour secouer le joug du système soviétique. En 2014, à l’occasion de la remise du prix Point Alpha, j’ai eu l’occasion d’adresser personnellement mes remerciements à Miklós Németh. Je sais que Viktor Orbán faisait aussi partie des hongrois courageux de cette époque.

Je n’oublie rien de tout cela.

Je ne peux par ailleurs que donner à tous les Hongrois le conseil suivant : tenez bon ! Ne vous laissez pas mettre à l’amende par des gens pour qui l’expérience, la connaissance, la culture et la conception de la vie de leur prétendu partenaire ne comptent absolument pas. Vous n’êtes pas les fauteurs de troubles de l’Union européenne. Bien au contraire ! Vous faites ce que vous avez déjà souvent fait : vous accordez une grande importance aux valeurs de l’Europe et vous les défendez. Vos critiques les plus durs veulent transformer la communauté des États européens en un monstre qui rééduque et homogénéise ! La Hongrie et la Pologne sont les contrepoids nécessaires à ce projet !

Je comparerais l’Union européenne à une grande tente, et je dois dire que, culturellement, elle s’est affaissée sur elle-même. Sans les pays du V4, les Pays baltes et l’Autriche, cette tente s’effondrerait en raison de la politique multiculturelle merkelienne – rappelant l’arrogance de la Grande Allemagne –, qui ne laisse aucune place à la différence entre les nations et les peuples européens, dans le cadre d’une homogénéisation sans visage et sans histoire – tout comme l’Empire romain d’Occident a silencieusement dépéri il y a 1 500 ans.

Celui qui aime l’Europe, qui aime l’Union européenne, celui-là devrait protéger et renforcer sa cohésion communautaire. L’attrait de l’esprit européen vient de nos racines communes, de la diversité de nos nations et de nos cultures, mais aussi d’intérêts communs en matière de défense, et se maintient à la condition que tous les États membres se comportent convenablement les uns avec les autres. L’Union européenne est une communauté créée par des volontés libres : elle n’a pas été créée par la contrainte, et la contrainte ne pourra pas la faire perdurer. Pour maintenir son unité, nous avons besoin d’intérêts convergents et de coopération. L’UE n’est pas un État central, dont Bruxelles serait la capitale ou Berlin la capitale de rechange. Bruxelles n’est que le lieu où les États membres, par le biais de leurs délégations, discutent des intérêts de l’Union européenne. Les États membres se mettent d’accord sur leur volonté commune, ils en décident de manière démocratique, et le font savoir. Ni plus, ni moins !

Quiconque cherche à contraindre les processus démocratiques d’un autre État membre par le contrôle du robinet à finances se comporte de manière dictatoriale.

Bruxelles n’a pas acheté de droit de servitude sur la vérité, et le territoire de diffusion des ondes de RTL, encore moins. Sans l’intervention courageuse de Viktor Orbán à l’automne 2015, les maîtres chanteurs de Bruxelles et le gouvernement Merkel appartiendraient depuis longtemps à l’histoire. Au lieu de remercier les Hongrois, les Allemands les insultent de manière indigne. Comme s’il ne suffisait pas que la Grande-Bretagne ait déjà quitté l’Union à cause d’une erreur historiquement incompréhensible de l’Europe de Merkel. Tom Bower – qui est entre autres l’auteur

Source: Visegrad Post

A felolvasó használata

A honlapon található francia nyelvű szövegeket a beépített program felolvassa, ha kijelölöd a szöveget az egérrel. Ha nem tudod hogyan kell, nézd meg ezt a videót: 

Állásajánlatok
Bíró Ádám könyvei

Vive la langue française!

Oublie ton passé,
qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton Présent
pour que ton Futur
soit Plus-que-Parfait !

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó