Bienvenu sur www.francianyelv.hu   A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Bienvenu sur www.francianyelv.hu GSpeech

On pourrait penser qu'avec l'économie européenne qui vacille, une crise migratoire imminente et la menace d'une guerre nucléaire suspendue au-dessus de nos têtes comme l'épée de Damoclès, l'idéologie LGBTQ pourrait être mise en veilleuse de la politique mondiale, du moins pour un temps.

Nous ne pourrions pas avoir plus tort, bien sûr, car de la Maison Blanche à Washington, en passant par les palais de verre de Bruxelles, jusqu'au gazon de la Coupe du Monde au Qatar, rien ne semble plus important que le lobby des ignorants de la biologie reçoive l'attention qu'ils pensent mériter.

Les puissances d'arrière-plan derrière le lobby LGBTQ ne se reposent pas, elles poursuivent la campagne juridique et sociale astucieuse qu'elles ont déclarée contre l'institution du mariage naturel et de la famille, nos valeurs sociales fondamentales. Ce serait une erreur de penser que l'évolution de la civilisation a produit l'espèce humaine moderne, qui, à ce stade du progressisme, a embrassé l'identité de genre et n'est plus limitée par les faits scientifiques et les limites de la nature à sa propre sexualité et identité de genre. Non, la vision postmoderne du monde, qui fait partie de l'idéologie qui a détruit des civilisations entières, a ses maîtres d'œuvre, qui, cette fois encore, tentent d'utiliser les jeunes comme des armes pour mener à bien leurs idées destructrices.

Le façonnage social qui dure depuis des décennies atteint lentement son point culminant en Europe,

et cette fois, la présidence d'Ursula Von der Leyen vise à essayer d'éliminer l'autodétermination nationale dans le domaine de la famille et du mariage. Cet objectif serait atteint par un stratagème astucieux visant à rendre la reconnaissance de la parentalité et du statut familial par certains États membres de l'Union européenne obligatoire pour tous les autres. Si cela devait se produire, nous aurions essentiellement une situation absurde en Hongrie, par exemple, où un couple homosexuel et une "famille" LGBTQ britanniques, allemands ou même français seraient légalement reconnus, mais où les couples hongrois ayant des projets similaires se verraient refuser la même chose. Et ce ne serait qu'une question de temps avant que ce vide juridique et cette dissonance ne soient résolus après une accoutumance sociale.

Les décideurs, bien sûr, insistent sur le fait qu'ils ne veulent faire qu'un petit pas vers l'adoption, rien de plus. Mais nous connaissons bien cette tactique. Ces minuscules changements ont également constitué la première étape dans des pays où des danseurs érotiques transgenres enseignent désormais aux enfants pour "gagner de l'argent", où des adolescents et des garçons sont mutilés et où les chrétiens sont jugés pour avoir refusé de servir une idéologie qui fonctionne en expérimentant sur des êtres humains.

Pour ne prendre qu'un exemple : en 2006, Joe Biden a déclaré que la protection constitutionnelle du mariage naturel était inutile car "tout le monde sait que le mariage est l'union d'une femme et d'un homme". Douze ans plus tard, la position était que si vous croyiez cela, vous étiez un bigot, un raciste, un homophobe et un transphobe.

Et la loi sur le "respect du mariage" récemment adoptée constitue une restriction directe de la liberté religieuse pour y parvenir, tandis que Biden promeut le transgenre dès l'enfance dans tous les forums possibles.

La question est de savoir si la société et la législation hongroises reconnaîtront à temps le danger du cheval de Troie qui frappe à nos portes.

Hetek / Máté Kulifai

A kijelölt francia nyelvű szöveg felolvasásához kattints a hangszóróra! Francianyelv.hu felolvasó